3 – Merida

Carnet de voyage, Le 8/09/2017

Hola,

Ici le temps s’est arrêté. Je suis là depuis à peine 10 jours et j’ai l’impression que ça fait des années. Je n’ai pas d’heure à respecter, pas besoin de savoir quel jour on est, pas de stress, juste la vie et les rencontres. Je suis encore chez Ivan à Mérida mais je bouge aujourd’hui. Direction chez Mary, la femme dont je parle en dessous, rencontré en cherchant à aller chez Ivan. Elle habite aussi à Mérida. Je souhaite aller dans le Chiapas et elle me donnera probablement mon prochain arrêt sur la route. Je me laisse guider par les gens et ça me réussi plutôt très bien.

Je suis allé à la plage de progresso avant hier, très belle plage, la meilleure du secteur apparemment. Cela dit et ça va probablement vous paraître bizarre, on pourrait même dire que je fais le difficile, mais rien à voir avec l’Isla. J’y ai rencontré des Mexicains  tout aussi adorables et sympas les uns que les autres. Ici je me sens chez moi, les gens me le font bien sentir. Je suis allé dans une soirée typiquement Mexicaine avec Ivan et un ami à lui et j’y ai bu leur boisson local, la Mescal (avec une touche de mescaline je crois), avec modération (je ne bois pas d’alcool, seulement pour partager quand on me propose) et pour le respect (c’est une tradition, pas un truc pour se saouler). Ici on me propose tout le temps de l’alcool: les Mexicains à la plage m’ont offert une bière et Ivan, du Mescal. Parfois je refuse car c’est trop. La soirée avec Ivan et son pote était sympa mais la qualité horrible du son craché par les enceintes a fait souffrir mes oreilles affutées par mes années de création et de mix musical, c’est dommage. 

Hier je n’ai rien fait de particulier, ménage, toilette et repos. Je sens que chez Mary ça va être magique. On verra bien!!!

 

Carnet de voyage, Le 10/09/2017

Hola,

Alors comme vous avez vu chez Mary c’était un peu ghetto, c’est une femme qui habite avec son père et qui ce sent assez seul je pense, ça lui a fait très plaisir que je passe chez elle et moi aussi. Elle voulait tout me donner, elle m’a cuisiner un plat délicieux malgré ça cuisine ghetto, elle m’a même donné mon premier numéro mexicain en m’offrant la puce qui est dans mon téléphone. Ici, les gens sont riches d’autre chose que de l’argent et c’est agréable. Je ne pouvais pas rester, pour la vétusté des lieux mais aussi pour Mérida, le quartier, la ville. Je ne peu plus vivre ni rester avec des personnes, dans des lieux comme cela. Je le ressent, j’ai perdu une grande partie de ma force en une seul journée.(Ivan était assez excentré de Mérida en Banlieue proche dans un quartier très tranquille) J’ai donc décidée de repartir dans l’autre sens direction Tulum, à peine arrivé je me suis senti déjà beaucoup mieux. Tous le long de la Riviera Maya ça ce sent, les gens sont tranquille, souriant, aime la vie et leurs vie. Pas tous, mais un grand nombres et c’est déjà beaucoup. A peine arrivé j’ai posé mes affaires, 12 km à pied, pied nu, dans la jungle, au milieu des temples, que je n’ai d’ailleurs pas encore vu, pour accéder à une plage magique, avec la Voie lactée , les étoiles, des orages au loin et la lune, ou le soleil qui ce lève, alors qu’il fait nuit depuis 2 heures à peine. La lune ce reflète sur l’eau en dessinant un chemin. Plage déserte, il y avait seulement 3 mexicains, qui ne devaient pas être la par hasard, en même temps franchement il faut le faire, il doit y avoir un bon kilomètre a pied dans la pénombre total au milieu de la jungle et de tous ce qui l’entoure, bruits, animaux de toutes sortent, je pense que de jours on n’a pas le droit d’y accéder comme je l’ai fais, ce sont des lieux sacrée tout autant que touristique, j’ai passé deux espèces de check point ou il n’y avait personne à l’allé, j’ai vu un monsieur sur le retour…..Actuellement ma vie tiens dans deux sac à dos que j’espère fusionner en un seul dans peu de temps. Je remarque que c’est super fatiguant de voyager comme je le fais, je commence de plus en plus à voir et à savoir ce que je veux réellement pour moi. J’ai plus appris ici en à peine 15j qu’en 15 ans en France…….

Merci encore à tous ceux qui me suivent, qui me soutiennent et qui me donnent de la force, au jaloux aussi, la plupart le sont, ils me donnent tout autant de force que les autres. Ill y a quand même quelqu’un qui m’a demandé si j’avais gagné au loto…??????? Demain? On verra bien!!!

 

 

 

close

Faites passer le mot