6 – Palenque

Carnet de voyage, Le 19/09/2017

Bonjour, bonsoir,

Je suis actuellement à Palenque, dans un petit camping à l’entrée de la route des ruines, c’est vraiment super sympa, c’est en plein milieux de la jungle, avec des arbres géant et de l’eau, j’ai payé 22 euros pour 3 nuits., j’y reste encore une nuit. Je suis donc parti dans les cascades hier et avant hier. Avant hier c’était des cascades cachées dans un petit chemin, dans la forêt,non indiqué, j’y suis resté toute l’après midi, je voulais aller aux ruines à la base, je n’y suis allé qu’hier. Donc hier j’ai fait d’autres cascades, balisées et indiquées cette fois ci, j’ai fait les ruines et je suis allé au centre ville pour m’acheter des chaussures, pieds nu c’est bien au bord de la plage, ici ce n’est pas fait pour marcher pied nu, ça a piqué hier…..Je n’arrive plus à mettre mes tongues, ça me frotte trop les pieds.  Et donc avant hier ce qui devait arriver arriva, mon téléphone est tombé dans l’eau, j’ai de la chance tout remarche bien. Hier pareil, ce qui devait arriver arriva, je me suis bien ouvert le pied dans les cascades, rien de grave. J’ai demandé aux Locaux si il y avait une plante sympa pour les coupures/petites blessures, ils m’ont indiqué le Maguay et il y en a dans le camping, j’ai testé, c’est très efficace. Je viens de regarder sur internet, il parle de boisson, d’alcool de miel, mais pas des propriétés médicinales, les photos que je vois ne correspondent pas non plus exactement à la plante que l’on m’a dit d’utiliser…. J’ai fait plusieurs cataplasmes d’argile aussi sur mes pieds, car à Poncho villa, je me suis fait dévorer les pieds par les moustiques (une trentaines de piqures par pieds, plus le soleil et les tongues, c’était pas jolie jolie…..).Ils se remettent tranquillement (mes pieds) et avec mes nouvelles chaussures ils vont se reposer un peu. Aujourd’hui je vais aller aux cascades agua Azul, c’est à une heure environ en bus du centre ville. Avant je vais faire ma petite cuisine, pour ce midi, tortilla à la noix, carotte, avocat, piment, miel, oeuf, fromage, noix de coco, champignon……Tous les endroits touristiques sont chers quand tu veux manger sur place. Je pense faire des catégories sur le site avec les endroits visités et les photos triées par la suite.

 

Carnet de voyage, Le 21/09/2017

Hola,

Hier je suis allé aux cascades « Agua Azul ». Encore un histoire exceptionnel. Je suis parti avec assez peu d’argent, je me suis dis que je retirerais en revenant, que c’était un endroit touristique et qu’il prendrait forcément la carte. Vous avez deviné…Pour commencer, ce qu’ils appellent le « collectivo » en Espagnol, ce sont des petit bus pas chers, j’en  prends un pour aller à Agua Azul, nous arrivons, je descends, il s’en va, je me retrouve au milieu de nul part, à un croisement avec des taxis qui attendent.

Ils me demandent si je veux aller à Agua Azul…?? Je leurs dis que le collectivo était censé m’y déposer, que je ne comprenais pas pourquoi il m’avait arrêté au milieux de nulle part, il m’explique alors que aucun collectivo ne passe par là. Sceptique, j’attends un peu, et en effet aucun collectivo ne tournait ils allaient tous tout droit. Donc, avec mes 50- 60 pesos qu’il me restait j’étais pas bien parti….(c’est une heure de collectivo pour Agua Azul, route de montagne en mauvais état, j’étais pas très chaud de repartir dans l’autre sens). Le taxi me dit 50 pesos, je commence à connaitre les prix ici, je lui dis 20 et nous tombons d’accord pour 25. Arrivé à Agua Azul, pas de machine à carte, c’est 40 pesos l’entrée, je dois 25 pesos au taxi et garder 25 pour redescendre après….Donc j’explique que je pensais qu’ils avaient une machine à carte, je savais pas trop quoi faire, le chauffeur du taxi a parlé pour moi, je suis donc rentré pour 10 pesos, j’ai donné 25 au taxi et il m’en restait 25 pour redescendre. C’est touristique, pas comme on pourrait le penser et je ne suis pas dans la haute saison en plus. C’est au milieu de nulle part, il n’y a pas de wifi à des kilomètres à la ronde et la jungle est partout. L’eau est censé être « Azul », elle était plutôt « chocolate »comme disent les Mexicains. C’est à cause des pluies torrentielles de ces derniers jours. Il y a de l’eau (petite rivière) dans l’hôtel ou je me situe, et la deuxième nuit le camping c’est transformé en Venise très rapidement. Ca a l’air plutôt courant ici. Donc j’ai passé l’après midi à AguaAzul, j’ai discuté avec les mexicains comme d’habitude, j’ai appris que ce n’était pas les touristes de l’extérieur(européen, américains et autres),qui leur rapportaient le plus d’argent mais c’est quand les Mexicains sont en vacances et viennent dans le Chiapas faire du tourisme. Ils font de très jolis vêtements pour homme et femme, j’ai été impressionné par la qualité de leur tissu et de par leur savoir-faire . Mon après midi terminé, la mission était de redescendre sans argent….alors pour descendre au croisement du collectivo, j’ai trouvé un couple de mexicains en vacances qui m’ont sympathiquement redescendu, maintenant je dois prendre le collectivo qui est à 50 pesos, j’en ai que 25….Je me dis que je vais bien trouver quelqu’un qui va me déposer gratuitement(il n’y qu’une route et que des micro village entre le croisement ou je suis et Pallenque). Il n’y a pas beaucoup de passage sur cette route, vraiment pas beaucoup. Donc j’ai croisé 3 camions en un heures(ils ne veulent pas me prendre),quelques voitures avec bien souvent 5 personnes à bord, 5 collectivos qui ne voulaient pas me prendre, je leur expliquai que je retirais en arrivant, je leur ai même proposé plus…. Le taxi qui m’a monté était en bas avec ses potes taxi et ils rigolaient bien, moi aussi, on s’est marré ensemble. Ils m’ont ensuite dit de monter directement et de dire que je devais retirer une fois arrivé, au bout d’une heure et demi c’est ce que j’ai fait et tout s’est très bien passé. Aujourd’hui je n’ai pas fait grand chose, je suis allé au centre ville faire des courses, bananes, carottes, avocats…. Je me suis pas mal occupé du site, les photos sont presque finies d’être trié j’ai mis à jour la carte et je relierai tout ceci d’ici peu. Nicolas, maman m’a dit que tu étais chaud pour corriger mes fautes, avec plaisir, je n’ai pas reçu ton message. Utilise Facebook pour me contacter. Demain je suis censé aller à Saint Cristobal de las casa ou un couchsurfer doit m’héberger mais je n’ai pas de nouvelles. J’hésite à rester ici quelque temps, à aller au Guatemala puis à Saint Cristobal ou à Ocosco puis à Saint Cristobal; On verra bien qui me contacte

 

Carnet de voyage, Le 23/09/2017

Hola, 

Hier je suis reparti dans les cascades cachées de mon petit chemin dans la jungle, aujourd’hui j’ai fait pareil et j’ai donc décidé de rester ici pour le moment. Aucun couchsurfer ne m’a contacté, je n’ai plus beaucoup d’argent, j’aime beaucoup cette endroit et j’ai négocié 12 nuits pour 1080 pesos soit 54 euros environs. C’est la saison creuse ici. Je me fais donc la cuisine tout les jours et j’ai un peu de mal avec leur cuisine sans casserole, sans verre, sans poil, sans rien à par une cuisinière. En bas il y a leur cuisine où il y a tout et ils nous permettent de mettre notre nourriture dedans. En arrivant je demande donc une poêle, des couverts, une casserole etc… On me donne tout très gentiment. Le problème c’est que le lendemain tout à disparu et je dois redemander. Pareil pour aujourd’hui, là je leur ai dit que une cuisine sans couvert, sans poêle et sans casserole, ce n’est pas une cuisine. On me répond que je suis censé avoir mes couverts, mon verre, ma poêle et que les gens font comme ça d’habitude……????Je leur dis que c’est la première fois que je vois ça dans un « camping » mexicain, une cuisine sans rien, enfin des assiettes et une cuisiniere, ce n’est pas une cuisine. Je crois qu’elle a compris, après elle m’explique que les gens ne sont pas respectueux blablabla, ce n’est pas mon problème, je ne me suis pas étalé sur le sujet, la dame ne parlant que l’espagnol. Tout s’est passé dans le calme et la bonne humeur, je lui ai juste fait comprendre que je n’étais pas content avec un grand sourire . Donc je suis parti pour rester ici, c’est calme, il y a le bruit de l’eau toute la journée, c’est assez intimiste, les vestiges Maya sont partout, la nature et les animaux aussi. J’ai vu des singes hier lorsque je suis allé à la cascade magique. Je vais probablement en profiter pour ne pas manger pendant quelques jours. C’est à 4 km des ruines mayas visibles, heureusement qu’il y a de l’eau et les cascades, sinon je ne serais pas resté. Je préfère la mer, j’ai l’impression aussi qu’ici les gens sont très différent des personnes que j’ai rencontré en bord de mer sur la Riviera Maya, je vous parle des Mexicains magiques. J’ai senti (ce n’est que mon point de vu) beaucoup plus de sourires et de corazon  à Tulum ou à Isla Mujeres. Ici aussi mais c’est très différent, difficile à expliquer avec des mots…..Donc normalement, Ocosingo, situé entre San Cristobal et Palenque. On verra bien!!!!

 

Carnet de voyage, Le 25/09/2017

Comme chaque jours, je vais dans les cascades le matin, un jour sur deux je vais au centre ville faire des courses pour acheter des fruits notamment. Ici il n’y a plus de Wifi, personne n’a l’air de savoir pourquoi et de s’en préoccuper plus que ça. Toutes les nuits c’est le déluge et tous les jours il fait beau. Il n’y a plus de restaurant dans celui où je suis, ils font des travaux (pas avec de grues et des tracteurs).Dans le camping d’en face il y a un restaurant et un tout petit magasin, j’ y suis allé hier soir boire un café avec mon pote Danois Roakim, rencontré le jour d’avant, c’était très sympa, musique et spectacle. Aujourd’hui j’ai rencontré un guide, qui habite à Saint Cristobal, dans le camping d’en face, Darwin, il a une société de guide qui s’occupe de tout le Chiapas, il pourra probablement m’héberger à Saint Cristobal. Une jolie rencontre je pense. Un Japonais, Massa, super sympa est arrivée aujourd’hui, je me suis bien entendu avec lui, mon pote Danois aussi. Il a 40 ans mais vous lui en donneriez probablement 30 ans, ou moins, autant dans la tête que dans l’apparence. Il habite en Australie, dans la Forêt, gratuitement, au bord d’un cours d’eau où il se lave et fait sa lessive. Il voyage beaucoup, il reste 5 jours. Mon pote Danois est parti dans la nuit pour aller à Mérida je crois. Demain j’irais probablement au centre ville et à la cascade avec mon pote Japonais/Australien, il a la double nationalité.  Des gens du monde entier  passent tous les  jours, ils arrivent, ils partent, c’est très enrichissant humainement, c’est presque partout comme ça. Là, je reste plus longtemps, je me rends compte que beaucoup de voyageurs courent après les visites et ne prennent pas le temps d’apprécier, d’écouter, de comprendre, l’endroit ou ils sont, les gens qui y vivent, qui y travaillent et l’ambiance des lieux . J’ai rencontré un Français à la retraite, Franco/Chinois, il voyage depuis longtemps et a un pied à terre en Tunisie. Il courrait après les visites, j’ai vu ça et ça et ça, je veux aller voir ça, il n’est resté qu’une nuit, comme si il était pressé. Une bonne partie des voyageurs sont comme ça, ils ont un chronomètre. Pour les épisodes de la série, j’attend le générique, ça va venir, je ne sais pas quand mais c’est prêt, il manque juste un petit bout.

 

Carnet de voyage, Le 30/09/2017

Bonjour à tous,

Toujours pas le Wifi, ils ne s’en préoccupent pas trop même quand on leur demande gentiment. C’est très Mexicain. Il y a un Belge avec qui nous avons sympathisé mon pote Masa et moi, nous avons passé la soirée ensemble il y a 4-5 jours. Le lendemain j’ai rencontré un Néo Zélandais, avec Masa et notre nouveau pote nous sommes allé sà la cascade dans la Jungle, je leur ai montré le chemin. Puis le lendemain, nous avons passé une soirée avec un Israélien, Max, un Toulousain et plein de Mexicains qui sont en vacance ici. Masa a fait à manger pour tout le monde pour finir sa nourriture, il partait le lendemain, c’était délicieux, con colazon. Je comprends mieux  le sens de ma rencontre avec Masa, une très belle rencontre, il était professeur de plongée et photographe sous marin pendant 20 ans, même ce travail l’a saoulé, il ne veut plus de contrainte, je crois qu’il vend encore des photos, des endroits où il se trouve, il a de bon contact au Japon. Hier soir j’ai fait la rencontre de Albane une Luxembourgeoise survivor, Max l’avait déjà rencontrée à Oaxaca(on ce croise pas mal entre voyageurs), elle est venue squatter notre « camping »(elle est dans celui d’en face, moins cher mais beaucoup plus rustique), Max lui a offert à manger ( elle n’a rien demandé), elle a fait sa cuisine comme à la maison. Max m’a expliqué qu’à Oaxaca(ça ce prononce ouaraka), elle à acheté un paquet d’insecte à 5 pesos pour se nourrir. Nous sommes partis aujourd’hui tous les trois à la cascade magique. Je suis encore ici pour quelques jours, il y a un singe « Paco » qui nous rend visite assez souvent,il voulait mes bananes au chocolat aujourd’hui, je me suis un peu embrouillé avec lui et il a réussi à me prendre une tartine. Il y a plus de vols dûs aux animaux qu’aux humains ici je crois, je mets tout au frigo maintenant, je me suis fait prendre mon café et Masa ses bananes.  

 

 

Carnet de voyage, le 4/10/17

Bonjour à tous, 

Encore et toujours pas de wifi, je préfère garder mon crédit pour poster des jolies photos, poster sur le site et naviguer un peu sur internet. Je m’en vais d’ici une heure ou deux, donc je récupère probablement le Wifi aujourd’hui. C’était un séjour exceptionnel ici, dans la Jungle, à 5 km des ruines, 2 km d’une cascade magnifique, à 100 mètre un camping avec un univers totalement différent. Il y a 3 restaurants, un grand où il y a de la musique chaque soir, des musiciens exceptionnels, qui composent juste pour cet endroit. Ils sont neufs et ne font facilement qu’un avec la musique. Les autres je n’y vois jamais personne. Un chemin qui s’enfonce dans la jungle avec des symboles partout faits avec des coquillages et des pierres. Il doit y avoir 4 Hotels/Camping dans cet endroit. C’est très particulier, avec des petits champignons partout en guise d’éclairage. La mer me manque, je rejoindrais l’océan pacifique, que je n’ai jamais vu de ma vie, d’ici dix jours je pense. Depuis deux jours, j’ai rencontré Mallika, une Américano/Indienne, une femme très particulière, elle n’est restée qu’un jour mais ce fut une grande rencontre. Elle devait rentrer aux Etats Unis pour reprendre le travail. Le lendemain, j’ai sympathisé avec un Français, Nicolas, pour lui c’est un voyage initiatique, il voyage pour aller à la rencontre de différents Chamans qui l’ont invité ici. Une grande rencontre aussi, j’ai l’impression qu’ici les grands esprits se rencontrent. Il y a aussi un couple d’Australien, Julia et Yann, ils sont partis à Saint Cristobal ce matin avec Nicolas, je vais me mettre au Ukulélé grâce à Julia. C’est petit, à priori assez facile, plus que la guitare et j’aime beaucoup la sonorité de cette instrument depuis longtemps. Un très joli couple, une belle rencontre aussi. Je les reverrais probablement à Saint Cristobal, j’y vais dans pas très longtemps. Enfin une autre Julia, une Catalane en vacance ici. Tout ça en à peine trois jours…Je sais de mieux en mieux ce que je veux et ce que je ne veux pas, les voyageurs qui passent me donnent énormément  d’informations et de clés pour ma vie actulelle et pour ma vie future. La plupart des personnes qui passent ici ne mangent pas de viande, partage tout, ont un sourire géant toute la journée et sont heureux. Il y a ceux qui cherchent la meilleure place pour s’arrêter, ceux qui voyagent pour 1 mois et qui bossent dans leur pays, ceux qui voyagent juste pour voyager et être heureux, ceux qui veulent tout voir et ne prennent pas le temps de profiter des lieux qui les entourent, ils sont très différents mais ont un point commun, ils sont heureux.

 

 

 

 

 

close

Faites passer le mot